Le Chant en Mouvements

Formation au chant et à la technique vocale

Une approche pédagogique globale, innovante et efficace pour apprendre à chanter, perfectionner votre technique vocale et développer votre sens artistique

Présentation
de l'approche et la formation au chant

Une formation chanteur innovante et efficace!

Une approche globale, innovante et efficace

À votre rythme et sans pré-requis nécessaire, apprenez et perfectionnez votre technique vocale et votre sens artistique

Un apprentissage expérientiel

Explorez et découvrez la richesse des possibilités d’utilisation de votre voix

Accompagnement et suivi personnalisé

Échanges, forum, possibilité d'envoyer vos vidéos/audios pour un retour personnalisé

Votre profil et vos attentes

Chanteuse débutante | Chanteur débutant

Cliquez sur l'image pour en savoir plus

Formation chant chanteur technique vocale prof de chant en ligne voix professionnelle cursus à distance

Edit Content

Vous êtes?

Chanteuse débutante | Chanteur débutant

Vous chantez, avec des amis, de la famille, en karaoké... Mais vous n'êtes pas satisfait·e?

Une école, des cours individuels ou collectifs, quel prof, quelle méthode? Vous ne savez pas bien vers qui vous diriger?

Entre vos horaires de travail, les trajets, vous aimeriez pouvoir apprendre à votre rythme?

Vous voudriez pouvoir chanter des morceaux que vous appréciez, dans des styles différents, avoir confiance en vos capacités et oser chanter devant les autres?

Vous aimeriez pouvoir apprendre sans faire des exercices ennuyeux?

Vous êtes familier·e avec tout ce qui comporte un travail introspectif (Tai chi, qi gong, pleine conscience, Feldenkrais) et l'idée d'apprendre par ce biais vous motive?

Vous vous retrouvez dans certaines de ces phrases?

Et si vous essayiez une leçon de la formation ?

Expérimenté | Artiste de la musique | Chanteuse professionnelle | Chanteur professionnel

Cliquez sur l'image pour en savoir plus

Edit Content

Vous êtes?

Expérimenté | Artiste de la musique | Chanteuse professionnelle | Chanteur professionnel

Vous chantez bien mais ne parvenez pas toujours à faire ce que vous souhaitez, malgré des heures de cours, de formations et des profs de chant aux méthodes différentes?

Vous devez constamment répéter vos vocalises et vos échauffements vocaux pour être prêt·e à chanter comme vous le voulez?

Vous êtes autodidacte et vous craignez que des cours/formations vous fassent perdre votre identité artistique, vous formatent?

Belting, Voix de tête, Voix mixte, Twang, Soutien, Posture, Respiration abdominale... Les termes et notions utilisés dans le monde du chant n'ont pas toujours de sens (En théorie peut-être, mais pas en vous...)?

Votre voix se fatigue vite?

Vous aimeriez avoir davantage de possibilités pour l'interprétation, être capable de chanter dans n'importe quel style?

Vous aimeriez comprendre votre voix de l'intérieur et non (seulement) d'un point de vue théorique, car ça ne vous aide pas vraiment?

Vous vous retrouvez dans certaines de ces phrases?

Et si vous essayiez une leçon de la formation ?

Professeur de chant | Coach Vocal

Cliquez sur l'image pour en savoir plus

Formation chant - Professeur de chant - Coach vocal

Edit Content

Vous êtes?

Professeur de chant | Coach Vocal

Vous aimeriez améliorer votre technique vocale, votre sens artistique? Vous sentir plus légitime?

Vous aimeriez mieux transmettre votre savoir-faire ? Différencier la technique de l'esthétique?

Vous pensez qu'enseigner ce n'est pas donner une poignée de vocalises à vos élèves pour "réparer" leurs problèmes? Ni faire étalage de connaissances théoriques?

Vous pensez que vos élèves et vous, n'êtes pas des machines et qu'une approche mécaniste de l'apprentissage du chant ne fonctionne pas?

Vous pensez que n'importe quel apprentissage se fait par l'expérience de vécus dont, en tant qu'en enseignant, vous devriez être le guide?

Vous aimeriez donner une cohérence globale à tout votre bagage théorique, anatomique, physiologique, à tous les enseignements, méthodes et approches que vous avez accumulés au fil des années, pour vous et vos élèves?

Vous vous retrouvez dans certaines de ces phrases?

Et si vous essayiez une leçon de la formation ?

Une formation en ligne ?
Oui, et c'est bien mieux !

Leur avis sur cette formation

Chanteuses, chanteurs, comédiennes, comédiens, artistes de la musique, prof de chant.... Et elles/ils ont suivis la formation

Des années et même des décennies à pratiquer des exercices tous les jours pour un résultat pas convainquant. Et un jour on tombe sur cette approche Feldenkrais et on est partagé entre colère et plaisir. Colère de ne pas l’avoir connu avant et plaisir d’une sorte de renaissance!

Je ne peux QUE recommander!

Fred Toulon

L'introspection que demande l'approche d'Olivier n'est pas simple au début quand on en a pas l'habitude. Mais il faut le reconnaître: ca marche.

Le chant est une passion pas mon métier. Je suis kiné et me suis toujours tourné vers des méthodes "scientifiques". Et bien, de tous les enseignements que j'ai reçu, celui-ci est le seul qui a pu défaire des blocages et m'ouvrir des portes de compréhension de ce que je fais.

Élise Blagnac

Au début, on se demande où on va. A la fin de de la première leçon, la magie opère. Dans les suivantes, on se dit que ca n’a rien à voir avec de la magie! Chanteuse de jazz et je peux enfin faire des choses que j’ai toujours pensé ne jamais pouvoir faire.
Merci!

Caroline Bruxelles

J’avais déjà pris des cours avec Olivier et j’étais familier avec sa manière d'aborder le chant. La possibilité de faire ça de chez moi et de manière plus approfondie a été extrêmement bénéfique.

Charles Montrouge

Je donne des cours de chant depuis 20 ans et c'est difficile de remettre en question ce qu'on a toujours fait. Je ne vais pas changer du tout au tout, mais j'ai découvert dans cette manière de faire et d'apprendre une autre façon de voir.

C'est intimement déstabilisant et réjouissant en même temps.

Claudia Amiens

Je suis coach et la fatigue vocale après 6h d'ateliers en entreprises faisait partie de mon quotidien... J'ai essayé diverses méthodes avant de comprendre que mon problème n'était pas juste une question de savoir bien respirer. Oh! Que de temps perdu!

Aujourd'hui, je ne pense même plus à ce qu'il faut faire. C'est là et c'est tout.

Gaël Lille

Ma voix et moi on ne se comprenait pas

Sur scène comme en répétition, elle me lâchait et ne correspondait pas au personnage que je voulais jouer... Aujourd'hui, elle et moi on ne fait qu'un! C'est fou!

Jean Lyon/Genève

J'ai toujours chanté essentiellement pour moi, ma famille et ma salle de bain. Pas très bien, je trouvais. Je voulais des cours où j'allais vraiment progresser.

J'ai essayé des écoles près de chez moi mais avec mon travail, c'était loin d'être pratique! J'arrivais tendue en cours et je n'en profitais pas. Là, non seulement, je peux le faire QUAND je veux, mais en plus j'ai transformé ma manière de chanter.

Agathe Montpellier

Leur avis sur cette approche pédagogique

Elles/ils sont venus pour des cours en présentiel dont le contenu est le même que celui de cette formation. Et ils ont laissé un avis sur Google.

Book Of Moods

Olivier est un professeur exceptionnel que je recommande vivement. Il a une expertise très large et une capacité à transmettre son savoir de manière remarquable.

Il m'a énormément aidé à professionnaliser le chant sur mon projet Books Of Moods.

Maëlle

Je pense que les avis déjà publiés t’auront donné une bonne idée de l’effet que peuvent te faire ces cours de chant : progrès indiscutables, atteinte des objectifs, gain d’assurance, libération. (...)

Olivier n’est avare ni de patience, ni de son temps. Il capte direct là où ça coince chez moi, me fait travailler des points précis et ça porte vraiment des fruits.

Rémi

Les cours de chant moderne ont révolutionné ma façon de chanter !

Philippe

Ses techniques d'apprentissage sont incroyablement efficaces, on progresse de façon sensible à chaque séance.

David

Un super coach, une super pédagogie !

J'avais le projet de me lancer dans la musique à Montréal et Olivier m'a été d'une grande aide musicale avant mon départ.

Antoine

Désireux de me lancer professionnellement dans le vaste monde de la musique, j'ai trouvé ici l'écoute et les conseils dont j'ai besoin.

Ce coach hors norme vous fait sortir de vous-même et explore chaque facette de votre voix, de votre créativité. Les progrès sont fulgurants et ont y vient avec toujours autant de plaisir.

Passez la porte d'entrée, ça transpire la bonne humeur et le partage, deux choses essentielles pour que la musique soit.

Bruno

Les cours de chant avec Olivier ont été comme une révélation pour moi. Peu confiant au départ, il a vite réussi à me donner les clés pour améliorer mes capacités vocales.

Depuis, je progresse constamment, y compris en matière d'interprétation. Un grand merci !

Julien

Les cours de chant d'Olivier sont un pur plaisir ! Pédagogue, humain avec une approche très enrichissante et extrêmement efficace !

Je ne compte plus les progrès réalisés en un peu moins d'un an de pratique.

Je recommande les yeux fermés !

Antoine

Olivier ne m'a pas seulement permis de me remettre au chant, il m'a aussi permis d'explorer ma voix, et d'en comprendre les mécanismes.

Didactiques, drôles, efficaces et bon enfant, ses cours m'ont donné envie d'aller plus loin dans la pratique musicale.

Annisse

Pédagogie sur mesure! Cela fait du bien de ne pas être dans un de ces cours de chant classique, où il faut faire des gammes ou d'autres exercices dans le genre.

Olivier part de vous, essaye de vous faire comprendre par vous même les problèmes et rectifie le tir, je recommande les yeux fermés!

Marianne

Certainement le meilleur coach vocal avec lequel j'ai travaillé à Paris. Olivier a été d'une aide précieuse ! Une sensibilité et un professorat époustouflants ! Je recommande absolument.

Être sur scène ou devant un micro ne sera plus jamais pareil.

Je dois remercier Olivier pour son expertise et sa patience.

Des projets artistiques

...que nous avons accompagnés en présentiel ou en ligne

Les thèmes abordés dans cette formation

Cliquez sur un thème pour en savoir plus …

Apprendre la technique vocale SANS faire de vocalises ni d'exercices vocaux

Edit Content

Dans cette vidéo Youtube, on vous explique pourquoi et comment dans cette formation, vous allez apprendre mieux parce qu’autrement qu’avec des exercices vocaux et des vocalises.

Apprendre à "bien respirer" ?

Edit Content

Dans cette vidéo Youtube, on vous explique comment dans cette formation, vous allez aborder le thème de la respiration dans le chant!

Apprendre la bonne posture pour chanter

Que veut dire cette expression?

Edit Content

Dans cette vidéo Youtube, on vous explique pourquoi ce qu’on entend sur la posture dans le chant n’a pas vraiment de sens et ce que, dans cette formation, vous allez apprendre à faire !

Apprendre à chanter juste

Les expressions «  chanter faux », « et ne pas avoir le sens du rythme » sont loin d’être rattachée à des conceptions communément admises. L’étiquetage et la stigmatisation d’une personne n’ayant pas de “sens du rythme” comme celle qui “chante faux” peuvent la conduire vers plus de difficultés qu’autre chose.

Concernant l’intonation musicale, la justesse, accordons-nous d’abord sur une définition: la note que vous produisez est différente de celle que vous visiez. Elle n’est pas forcément dissonante et peut être harmonieuse. Vous avez le droit de modifier la mélodie comme bon vous semble. Ce n’est pas “faux”, c’est simplement différent. Et c’est donc un autre sujet. Si malgré cela, elle vous paraît “fausse”, la question à se poser est: en êtes vous certain·e? Car si c’est une question de beau ou pas, agréable à entendre ou pas, ce n’est pas la même chose. La justesse a une valeur objective: il y a des artistes qui ont du succès et qui pourtant chantent globalement faux… mais c’est agréable à écouter. Il y a aussi des artistes qui chantent juste et pourtant vous trouvez ça laid.

Ceci étant clarifié, citons une étude réalisée en 2006 par l’orthophoniste Michel Parperman: sur 93 personnes interrogées, 54 pensent chanter faux. Il y a vraisemblablement, derrière cette autocritique, l’impuissance à en formuler d’autres plus poussées et objectives sur sa propre voix. Dans une autre étude menée en 2011 par Sean Hutchins au Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son (BRAMS), Sean Hutchins a demandé à un groupe de musiciens et à un groupe de non-musiciens de reproduire vocalement une note qu’on leur faisait entendre. Par la suite, on leur a demandé de reproduire cette note à l’aide d’un appareil électronique. Les non-musiciens ont réussi la tâche vocale dans une proportion de 59 %. En revanche, la réussite grimpe à 97 % lorsqu’il s’agit de reproduire la note à l’aide du synthétiseur. Les musiciens ont eux aussi mieux performé (bel anglicisme québécois…) avec le synthétiseur, bien que leur habileté vocale ait été supérieure à celle des non-musiciens. «Cela nous montre que, pour presque tous les sujets, le son est correctement perçu», souligne Sean Hutchins. »

Que vous propose cette formation?

Si vous percevez bien les sons, il faut se tourner vers l’aspect mécanique. C’est ce que cette formation au chant en ligne se propose de faire.

Quoi qu’il en soit et bien qu’important, ne vous focalisez pas sur cet aspect au risque de passer à côté du reste et/ou de renforcer ce que vous pensez être un “problème”.

Apprendre à chanter en rythme

De la même façon que l’intonation, faisons la part entre la capacité à trouver et maintenir une pulsation continue (taper du pied, des mains, bouger son corps) sur un morceau de musique et celle de la reproduction de figures rythmiques attachées à des mélodies.

La première, comme l’explique dans une étude passionnante Jessica Phillips-Silver, neuropsychologue, est mal comprise: « Le rythme est traité par un réseau complexe dans le cerveau, il nous est impossible de pointer du doigt un centre chargé du rythme ou de la danse. C’est l’interaction de multiples réseaux qui permettent le traitement du rythme et sa traduction en mouvement, et dont nous ne comprenons pas encore les subtilités ». La capacité du cerveau à se synchroniser au rythme d’une musique et, par conséquent, à provoquer un mouvement synchrone du corps, est instinctive, précise l’étude. 3 à 4 % de la population serait née avec cette surdité rythmique à des degrés extrêmement divers.

Si vous lisez ces lignes, il y a peu de chance que vous soyez dans ce cas. Tout simplement parce qu’une personne qui a cette difficulté ne s’intéresse pas au chant, ni vraiment à la musique. De sorte que si vous arrivez à taper du pieds sur la musique et maintenir même avec des ratés « le rythme », (ou plus simplement que vous tapez du pied par dessus une horloge bruyante et ses secondes) vous n’avez pas de problème rythmique à proprement parlé mais plutôt une difficulté à comprendre l’architecture musicale de la pièce de musique que vous souhaitez reproduire. 

Que vous propose cette formation?

Cette difficulté se résout bien et rapidement et est traité dans le second module Éléments.

Quoi qu’il en soit et bien qu’important, de la même manière que pour la justesse, ne vous focalisez pas trop sur cet aspect que vous ne feriez que renforcer.

Apprendre à interpréter une chanson

Raconter une histoire, exprimer des émotions, passer un message… Interpréter une chanson n’est pas toujours une simple affaire, d’autant qu’il n’existe aucune règle et que chacun est libre de donner le sens qu’il veut au texte qu’il chante.

Malgré tout, il est possible de:

  • Étudier et explorer l’expression des émotions et des sentiments d’un point de vue somatique (le corps): comment s’expriment-ils en nous? Comment les recréer ?
  • Comprendre l’architecture musicale dans ce qu’elle contient comme accents dynamiques et harmoniques. 
  • Explorer et jouer avec l’instrument qu’est notre voix, dans ses textures, ses filtres de résonances, ses effets, etc.

L’interprétation devient alors un grand espace, une grande cuisine, où il s’agit de choisir quels ingrédients nous souhaitons utiliser pour l’interprétation de notre morceau.

Tous ces aspects sont vus dans les modules Éléments et Styles

Les styles musicaux

Si la voix est une grande cuisine dans laquelle il est possible de choisir quels ingrédients nous utilisons pour chanter, nous pourrions dire que les styles musicaux sont des recettes.

Celle de la comédie musicale du siècle dernier avec ses opérettes, est un dérivé du chant lyrique. Celle d’aujourd’hui se rapproche davantage de styles plus modernes, qui eux-mêmes puisent dans des recettes de styles blues et Rn’b….

Dans cette représentation simplifiée, il est possible de distinguer des styles principaux, d’en comprendre et d’en explorer les ingrédients, afin de s’en rapprocher.

C’est un voyage passionnant qui est vous est proposé dans le troisième module: Styles de ce cursus de formation au chant.

L'anatomie et la physiologie de la voix

Vous ne pouvez pas naviguer dans l’univers du chant et de la voix sans entendre des termes et expressions comme respiration abdominale, voix mixte, voix de poitrine, voix de tête, belting, twang, soutien vocal, posture,  yodel… Et bien d’autres.

Si l’approche de cette formation vocale repose essentiellement sur un apprentissage expérientiel, le besoin de comprendre de manière théorique et scientifique est peut-être important pour vous.

Et bien sûr, si vous êtes professeur de chant, ces connaissances sont indispensables.

Sans chercher à être le plus exhaustif possible sur l’anatomie et la physiologie de la voix, un contenu théorique est mis à votre disposition.

Vous y trouverez:

– des connaissances sur des éléments, fonctionnements de la voix.

– des définitions de notions issues du domaine musical et acoustique (son, résonance, registre, timbre, ton, etc)

des définitions (et reflexions sur) des termes couramment utilisés dans le monde du chant et de la voix

Est ce que des notions comme la voix de tête, la voix mixte, le twang, le belting... sont abordées?

Bien sûr! Mais qu’observe t-on lorsque on regarde des tutoriels sur le net? Ou qu’on demande à différents chanteuses, chanteurs et profs de chant? Chacun y va de sa propre définition sur ce qu’elle/il pense être ce qu’il fait et/ou enseigne. N’est ce pas un problème si tout le monde n’appelle pas un chat, un chat?

La question à se poser pourrait être: que cherchez-vous à faire, à produire, voire reproduire: un son plus fort, moins fort? Plus aigu? Plus brillant et pincé? Un son plus stable?

D’autre part, l’idée qu’il faudrait appuyer sur un bouton, apprendre à le faire et toujours le reproduire de la même manière selon une suite logique, ne peut tout simplement pas fonctionner dans le chant car celui-ci est dynamique et contextuel. On en revient ici sur la question des vocalises et des exercices vocaux: ce n’est pas un réel apprentissage.

Contenu de la formation au chant

Envie d'essayer une leçon?

Envie de découvrir votre espace personnel?

Vous avez des questions ?
Nous avons les réponses !

L'approche le Chant en Mouvements

Edit Content

Le Chant en Mouvements part d’un constat: la simple observation de chanteuses, chanteurs, qu’importe le style, du plus proche au plus éloigné culturellement de nous, démontre qu’il n’existe pas une seule et bonne manière de faire sonner et résonner un son, une seule et correcte respiration ou posture.

Cette approche n’a donc pas l’objectif de vous enseigner une unique manière de chanter et d’utiliser votre voix, mais de vous guider ingénieusement à découvrir toute la richesse de ses possibilités, pour pouvoir les utiliser comme vous le souhaitez dans votre chant.

Chanter est une habileté motrice comme toutes celles que nous apprenons tout au long de notre vie. Marcher, écrire, nouer ses lacets, faire du vélo, conduire…Ces apprentissages s’ancrent dans notre mémoire et deviennent des automatismes inconscients. Une fois acquis, ils ne s’oublient jamais: les personnes âgées peuvent avoir des difficultés à se souvenir d’un événement ou trouver leur mots … mais savent toujours chanter.

Culturellement et traditionnellement on apprend le chant avec des exercices vocaux, des vocalises qu’il faut répéter et sur lesquels on nous dit qu’il faut revenir indéfiniment.

Mais alors, peut-on parler d’apprentissage s’il est nécessaire de constamment y revenir? Parce que si je fais des exercices de fitness avant de monter 5 étages, en effet je vais mieux les monter… Mais je ne peux pas dire que j’aurais appris quoi que ce soit. Et avec vos vocalises et bien vous non plus. Nous allons surtout nous conditionner à l’idée que si nous ne faisons pas ces exercices avant… je ne pourrai pas monter mes 5 étages, et vous ne pourrez pas chanter comme vous le souhaitez. D’autre part, cette confusion entre ce qui est de l’apprentissage et ce qui, à la rigueur, pourrait être considéré comme de l’échauffement vocal est malheureusement courante. Mais c’est un autre sujet….

Restons sur celui qui nous intéresse: Apprendre. Lorsque vous répétez encore et encore une vocalise dans le but par exemple d’atteindre des notes aigus parce que vous rencontrez des difficultés, vous utilisez une forme de contrainte. Et ça marche, oui. Parce qu’à force de taper sur un clou avec un marteau, c’est souvent le marteau qui gagne. Mais les effets sont temporaires: le lendemain, vous ne chanterez probablement pas mieux que la veille avant vos vocalises. Tant que votre cerveau ne jugera pas ce que vous faites comme pertinent et ayant du sens, il ne les intégrera pas.

Ce modèle d’apprentissage, qui domine encore aujourd’hui, a été érigé à une époque où on accordait peu d’intérêt aux mécanismes pour apprendre. Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui et on peut donc s’interroger sur le bien-fondé de continuer à l’utiliser, sachant qu’au mieux, c’est du fitness de la voix, et au pire cela peut entraîner des pathologies vocales du fait d’un forçage ou d’un surmenage.

Enfin, n’oublions pas que ces vocalises adoptent le plus souvent l’esthétique et les besoins acoustiques du chant classique. Et ce n’est pas forcement ce que vous souhaitez pour votre chant.

D’autre part, c’est très tentant d’appliquer des solutions clé en main, qu’elles soient issus de méthodes comme Estill ou CVT ou des exercices comme celui de la paille.

Malgré tout, je ne crois pas que des « faites ceci pour obtenir cela » constituent, tels qu’ils sont enseignés en général, un apprentissage. Si on ne peut nier qu’il y a en en effet des résultats, pour les avoir vous passez par un contrôle volontaire, ou, dans le cas de votre paille, par l’intermédiaire d’un élément extérieur.

Mais que se passe t-il après, dans votre chant, au milieu d’une chanson, lors de vos répétitions, d’une audition, lorsque vous êtes sur scène, lorsque vous chantez entre amis ou simplement sous votre douche ? Devez-vous là aussi penser à contrôler volontairement votre larynx, ou penser à être dans du Cry ou du Curbing? Si les effets de votre travail avec la paille se dissipe comment faites-vous alors?

Je vais être franc avec vous: faire simplement des exercices ce n’est pas apprendre. Si, depuis des années pour obtenir le résultat sonore que vous souhaitez vous avez toujours besoin de reproduire les mêmes exercices ou de souffler dans une paille, on peut difficilement parler d’apprentissage dans la mesure celui-ci est défini comme un processus qui mène à un changement de comportement permanent. Et parler d’échauffement, je trouve que c’est un peu mettre la raison sous le tapis.

De sorte que Le Chant en Mouvements vous propose une approche différente où il n’est pas question de faire des exercice mais justement d’apprendre. Parce que par nature, notre cerveau acquiert des connaissances lorsqu’il s’interroge, cette formation vous invite à faire de l’exploration et l’expérimentation, le véhicule de votre apprentissage. De partir à la découverte sensorielle de votre voix, des différents éléments et espaces qui la composent, les fonctions qui les pilotent, et comment tout cela agit comme un ensemble.

D’après les sciences cognitives, nous agissons d’après une image de soi, fruit de notre histoire, de nos enseignements, de nos apprentissages et de nos expériences. Les leçons de cette formation vous font rentrer dans un dialogue sensorimoteur avec vous même, afin d’améliorer et compléter cette image. Et ce, dans le but de développer un large répertoire de possibilités adaptées au comment vous souhaiter chanter.

Soyons clair, il n’y a rien à “corriger” ni dans votre voix ni dans votre chant. Les leçons de cette formation cherchent à mettre en valeur ce qui est déjà là, en vous, de donner du sens, au propre comme au figuré, à ce que vous savez déjà faire, du sens aux enseignements que vous avez reçus, du sens à vos expériences et votre pratique du chant.

Alors certes, il n’existe pas une méthode universelle pour apprendre à chanter. Mais il existe une manière dont nous sommes conçus pour apprendre. Celle d’un apprentissage organique, global, par immersion dans l’expérience, qui s’appuie avant tout sur la curiosité et le désir d’explorer.

Découvrir de l’intérieur pour mieux se tourner vers l’extérieur, c’est le chemin que le Chant en mouvements vous propose de suivre et qui va vous conduire vers une nouvelle expérience de votre voix, de votre chant. Et de vous-même!

Apprendre à chanter sans faire "d'exercices vocaux"?

Edit Content

Oui, je comprends votre étonnement parce qu’en effet, l’enseignement du chant passe le plus souvent par l’étude de notions et la répétition d’exercices vocaux.

Pourtant, on peut se demander pourquoi certaines personnes, peut-être même dans votre entourage, chantent très bien sans jamais avoir fait le moindre exercice, sans se préoccuper de leur respiration ou de savoir placer leur voix.

On peut d’ailleurs s’attendre que de tous temps, dans toutes les cultures à travers le monde, personne ne s’y soit intéressé et que, sans nul doute, les pionniers et grande voix du blues, de la soul, du jazz ou du Rn’b, n’avaient pas vraiment, à une époque marquée par les inégalités de la ségrégation raciale, le loisir de faire tous les jours leurs vocalises.

Ils ont pourtant influencé la grande majorité des artistes actuels, qui eux-mêmes n’ont pour la plupart, jamais pris -ou alors sur le tard et pour diverses raisons- le moindre cours de chant…

Il faut bien reconnaitre là un certain paradoxe…

Ces dernières décennies, les neurosciences ont apporté un éclairage nouveau sur le fonctionnement de notre cerveau, comment il acquiert et intègre de nouvelles compétences. Elles n’ont fait que confirmer pourquoi les autodidactes, au sens large du terme, par un apprentissage expérientiel et organique, obtiennent de meilleurs résultats tant techniquement qu’artistiquement que les apprenants avec des méthodes traditionnelles et celles dites de chant moderne.

Pour comprendre ce qu’est un apprentissage organique et expérientiel, reprenons l’exemple d’une personne qui chante très bien sans avoir pris le moindre cours et sans jamais avoir fait le moindre exercice, son apprentissage a d’abord été guidé par ses propres envies et ses propres intérêts. Quant à l’acquisition de son savoir-faire, il est le simple produit de sa pratique du chant sur des morceaux.

Prenons un exemple plus concret pour illustrer cela: apprendre à marcher se fait dans notre enfance au moment où nous ressentons l’envie et la curiosité de pouvoir le faire. Personne ne nous explique comment nous y prendre, on ne nous donne pas d’exercice à reproduire et on n’étudie pas l’anatomie de nos pieds et de nos jambes…. Ce n’est que par tâtonnement expérimental, fait d’essais et d’erreurs, qu’un beau jour nous traversons une pièce en marchant.

Il y a dans cet apprentissage, de nombreuses étapes et c’est grâce à elles, que l’habilité motrice de marcher, s’ancre dans notre mémoire pour être géré en arrière plan, sans que nous ayons besoin d’y penser. Et bien sûr, une fois apprise, nous n’avons jamais besoin ni d’y revenir ni de faire des exercices. La simple pratique suffit à entretenir les acquis.

Pour le chant, nous aspirons tous à cet idéal. Mais il faut reconnaitre que ce n’est pas si simple: lorsque vous chantez, parce que vous ne pouvez pas -et vous ne devriez pas- penser à tout ce que nécessite la production vocale, vous donnez uniquement une direction, une intention « je veux chanter cette mélodie, la chanter comme ça et exprimer telle émotion, tel message». Et cette intention est traduite de manière motrice en production vocale.

La complexité de l’action de chanter réside dans le fait que votre intention est constamment influencée par vos états psychologiques et physiologiques, à chaque fois différents et singuliers.

Et votre production vocale l’est tout autant puisqu’elle s’effectue en fonction d’un contexte musical, acoustique et de la situation dans laquelle vous chantez: que vous soyez statique ou en train de danser, que vous soyez assis ou debout. Sous votre douche ou en première partie de Beyoncé au Stade de France.

Chanter émane donc de l’ensemble de soi. Vous n’êtes pas un simple assemblage mécanique, mais un système complexe. L’apprentissage du chant doit le prendre en compte et venir réactualiser l’ensemble de vous-même, dans toutes ses dimensions.

Si cela peut vous sembler décourageant c’est parce vous le regardez à travers le prisme de l’approche traditionnel qui part du postulat que vous êtes un récipient vide qu’un professeur doit remplir de connaissances. Qui considère que vous devez apprendre ce qu’il faut faire et bannir ce qu’il ne faut pas faire. Que vos difficultés doivent être traitées comme des problèmes, et votre voix réparée avec des vocalises, ou en soufflant dans une paille, ou en faisant des étirements.

L’approche le Chant en Mouvements vous propose d’apprendre autrement, par une pédagogie active, de découverte et d’acquisition par vous-même d’un savoir-faire.

En chant, on ne part jamais de zéro: la production de votre voix chantée n’est ni plus ni moins la même que celle de votre voix parlée, qui du fait de votre vécu, a développé des schémas d’actions et certaines habitudes qui vous sont propre. Personne ne peut connaitre votre voix mieux que vous, et personne d’autre que vous ne peut vous enseigner comment l’utiliser.

Je pense qu’enseigner, c’est considérer que le processus d’apprentissage importe plus que le résultat final. La bonne manière de respirer, la bonne posture, le bon placement de voix, le bon espace de résonance….Ça ne veut pas dire grand chose. Ce qui compte c’est de vous permettre d’explorer tout cela par vous même, selon vos intérêts, vos objectifs, vos attentes. Et de vous laisser décider ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas.

Quant à vos difficultés, que ce soit chanter juste, avec de la puissance, avec aisance, dans les aigus, dans les graves, …. Personne ne peut vous dire exactement pourquoi ce que vous faites ne fonctionne pas toujours comme vous le souhaiteriez. Et encore une fois, mon rôle n’est ni de corriger ce que vous faites, ni vous donner 2/3 astuces ou exercices miracles glanées dans des videos Youtube.

Mon rôle est de créer des situations qui vous permettent de comprendre ce que vous faites. Cette connaissance de soi va naturellement faire émerger votre capacité à faire ce que vous voulez.

Je comprends qu’il puisse être difficile de rentrer dans un tel processus, parce qu’on a des attentes de résultats sur des endroits précis de notre voix et de notre chant. Mais vos difficultés n’ont pas forcement une seule cause identifiable. Cet apprentissage, comme beaucoup de ceux qui ont lieu dans votre vie, n’est pas linéaire et il est donc nécessaire d’adopter un certain lâcher-prise durant les leçons, d’être patient, pour que votre système nerveux puisse réorganiser les choses. Il sait très bien le faire, il est prévu pour ça.

 

Du E-learning mieux que du présentiel?

Edit Content

Pour apprendre ou se perfectionner en chant, une formation en ligne inquiète le plus souvent les personnes qui s’y intéressent. Elles considèrent comme un obstacle à leur apprentissage l’absence d’un professeur en face d’eux, le manque de conseils et d’évaluations qu’il pourrait leur donner pour les faire progresser.

Et c’est compréhensible: la grande majorité des cours et formations au chant appliquent une pédagogie où le professeur établit ce qu’il faut apprendre, donne l’attendu, montre le résultat et si besoin, corrige: « Il faut apprendre ça: observe, écoute comment je fais, et répète le ».

Et bien qu’il soit le plus utilisé encore aujourd’hui, ce modèle traditionnel, centré sur le professeur qui fournit des connaissances et évalue l’élève, n’est pas ce qu’il y a de mieux pour apprendre et progresser.

Et ce, pour plusieurs raisons:

Rappelons d’abord qu’on ne part jamais de zéro. En effet, la production vocale du chant n’est ni plus ni moins la même que celle que nous utilisons tous les jours pour parler. Dans toutes nos discussions, outre les mots, nous utilisons le para verbale, c’est à dire tous les paramètres d’utilisation de notre voix tels que l’intensité, l’intonation, le timbre, le débit, la diction et les temps de pause… Apprendre à chanter consiste à pouvoir utiliser ce répertoire de possibilités, d’en intégrer de nouvelles, et les insérer dans un contexte musical, avec une intention artistique.

Lorsqu’un professeur vous donne un exercice vocal, ou un résultat sonore à reproduire, – le plus souvent en vous donnant un exemple au préalable-, sa consigne est totalement fermée. Elle ne dépasse pas un simple savoir-faire non réfléchi, purement opératoire. Il ne vous est pas donné par exemple la possibilité d’expérimenter, donc de stimuler votre créativité en tournant autour du thème abordé. C’est pourtant ce processus naturel de recherche qui vous permettra de mieux comprendre et d’ancrer les acquisitions. D’autant plus qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière de produire un son et qu’il n’y a pas une seule et unique façon d’obtenir un même résultat sonore.

D’autre part, lorsque le professeur « corrige » ce que vous faites, il vous impose ce qu’il considère, lui, comme « bien», « beau » et « produit de manière saine » . Ce faisant, il vous empêche de poser et developper une écoute critique sur ce que vous produisez, de déterminer par vous-même si, selon vos sensations et vos goûts, ce que vous avez fait vous convient et si cela vous semble fonctionnel ou pas. Et cela vaut aussi pour l’intonation (autrement dit, chanter juste) ou le rythme, dont le référentiel est différent selon les personnes et les styles musicaux.

Parce que le chant implique l’ensemble de soi, qu’on ne laisse pas un élève sentir c’est à dire comprendre de l’intérieur, et se questionner sur ce qu’il fait, limite considérablement son apprentissage.

Ce modèle d’enseignement qui a pourtant comme objectif de transformer l’apprenant en un artiste chanteur, ne fait que le priver de se constituer comme tel. Il se crée une dépendance vis-vis du professeur et en définitive ne lui permet pas d’être autonome dans sa pratique.

Comme beaucoup d’autres enseignants, je pense que ce modèle traditionnel d’apprentissage est obsolète. Il a été conçu et structuré à une époque où on ne s’intéressait pas vraiment à la didactique. A une époque ou de toutes façons il n’y avait qu’une seule bonne manière de chanter, selon les codes d’une seule esthétique, celle du chant lyrique.

C’est assez fou mais c’est une réalité: les vocalises, les exercices vocaux, la terminologie, des idées sur une bonne respiration, une bonne posture, un bon « placement de la voix »…. Tout cela se trouve dans des manuels qui datent d’il y a des siècles et est encore utilisé aujourd’hui pour former des chanteuses et chanteurs qui aspirent pour l’immense majorité, à chanter tout autre chose que du classique.

Et bien que des approches modernes comme CVT ou celles issues du modele Estill, prennent une place de plus en plus importante dans l’enseignement du chant, les professeurs qui les utilisent ne dérogent pas pour autant au modele traditionnel, en tout cas pas dans le rapport professeur-élève -, pas dans cette idée que l’apprenant doit actif, maitriser son apprentissage, et le façonner en fonction de ses besoins et de ses goûts.

De sorte que les autodidactes qui, par définition sont en mesure eux de le faire, parviennent le plus souvent à de meilleurs résultats tant techniquement qu’artistiquement.

L’approche le Chant en Mouvements pour propose de changer de paradigme. Et apprendre à distance, sans la présence d’un professeur en face de vous, en fait partie.

Vous avez pu découvrir que les leçons de cette formation sont toujours une invitation à la conscience de vous-même, à l’exploration de votre voix, des différents éléments, fonctions et espaces qui la composent. L’objectif étant de développer un large répertoire de possibilités, adaptées à vos intentions lorsque vous chantez. Il s’agit de donner du sens à ce que vous savez déjà faire, du sens aux enseignements que vous avez peut-être déjà reçus, du sens à vos expériences dans la pratique du chant.

Il s’agit d’un apprentissage par immersion dans l’expérience, qui s’appuie avant tout sur la curiosité et le désir d’explorer. Et avec un professeur en face de vous, inconsciemment sa présence et le temps impartie à votre cours, sans nul doute vous limiterait. A l’inverse, que personne ne soit là pour juger ce que vous faites vous laisse libre d’essayer des choses et de faire autant «d’erreurs » que vous le souhaitez. Vous appliquez là, l’origine étymologique du mot erreur, qui est “errer”. …C’est à dire partir à la découverte. Qui est ici une formidable opportunité d’apprendre.

Et parce que l’apprentissage du chant ne peut pas être linéaire, ordonnée sous forme de « apprenez ça d’abord, puis ça, puis ça… », mais doit être envisagée comme une  carte de connaissances propre à chacun, vous redéfinirez par vous-même et sans cesse, les objectifs pour chaque leçon. Vous pourrez les refaire indéfiniment et vous rendre compte avoir appris et clarifié plus de choses que les fois précédentes.

Ce qui importe le plus pour apprendre, c’est votre disponibilité et la qualité de votre attention. Et cela requiert avant tout d’être dans de bonnes dispositions, tant physiques que mentales, ainsi que de pouvoir apprendre à votre rythme.

J’ai rencontré tant de chanteuses/chanteurs arrivant à leur cours, stressés par leur journée, par leur travail, par leur répétitions, leurs auditions, les transports. Ils étaient à raison dans l’incapacité de mettre leur esprit sur pause pour apprendre… Et je suis donc convaincu que pour vous, de pouvoir décider du « quand » et « où » suivre vos leçons est un avantage considérable.

Savoir si vous progressez pourrait malgré tout vous inquiéter. D’abord, prenez en compte que cette approche pédagogique et sa formation vocale visent à « apprendre à apprendre ». En vous invitant à être l’écoute de vos sensations elles cherchent à développer chez vous des processus d’auto-évaluation, dans le but de vous rendre autonome.

Ensuite, oui, l’interaction et le suivi de vos progrès sont importants: alors plusieurs canaux de communication sont ouverts entre vous et moi, ainsi que les autres apprenants de la formation, pour discuter sur le comment vous vivez vos leçons et votre formation. Vous pouvez aussi et si vous le souhaitez, m’envoyer  des vidéos ou des fichiers audio d’un morceau où vous chantez, pour pouvoir en discuter, avoir un retour et des conseils.

Vous avez donc une formation réellement efficiente et efficace pour apprendre, sans perdre pour autant l’importance et les bénéfices de l’interaction humaine.

Être professeur de chant et et enseigner à des élèves, ce n’est pas dicter une même recette à tout le monde, ni appliquer les mêmes vocalises en pensant qu’elles sont une réponse universelle.

En tant que professeur de chant, améliorer une image de soi corporelle, être plus conscient de quelque chose en vous-même, c’est acquérir la capacité d’observer et comprendre ce qui sera bénéfique pour vos élèves, afin de les aider à trouver ce qui leur sera utile.

De ce fait, une formation pour professeur de chant commence avec les Modules Fondations, Éléments, Styles.

Et un module supplémentaire et spécifique pour vous est en préparation!

Vous êtes comédien·ne, voix-off, présentateur·trice radio/télé enseignant·e, avocat·e, coach, prise de parole en public...? Vous tirerez  les mêmes bénéfices que les chanteurs·euses à suivre les deux premiers modules.

Seul le troisième module spécifique aux particularités des styles musicaux sera peut-être moins intéressant pour vous... 

Un module spécifique vous sera dédié prochainement! 

L'approche du Chant en Mouvements n'intervient pas pour vous dire ce qui est beau ou ne l'est pas

Qu’importe le style que vous voulez chanter, vous trouverez dans ce cursus de formation vocale, tout ce qu'il vous faut pour vous permettre de chanter ce que vous voulez et comme vous voulez.

D'abord, parce que l’amélioration est un processus sans limite, qu’importe d’où vous partez.

Ensuite, parce que les leçons n'ont pour objectif que de vous apprendre quelque chose sur vous-même, votre voix, votre fonctionnement.  

Cette connaissance de soi va naturellement faire émerger votre capacité à faire ce que vous voulez.

Toutes les leçons sont accessibles si vous êtes débutant·e.

Toutes les leçons sont une opportunité d'en apprendre davantage.

 

Des éléments objectifs et subjectifs entrent en jeu dans cette réponse.

Dans les critères objectifs, l'utilisation mécanique saine de  l’appareil vocal et de soi, est l’élément le plus important. Plus simplement dit: chercher le confort et l'aisance. Vous êtes devez être seul·e juge de cela.

Vient ensuite une capacité à s’insérer dans une pratique collective de la musique, c’est à dire un certain respect des codes musicaux, mélodiques et rythmiques. Autrement dit, chanter "juste" et en rythme.

Concernant l'intonation musicale ou justesse: pour qu’un son que l’on souhaite reproduire vocalement soit dit « juste », il faut que ces deux sons soient à la même fréquence. On parle alors d’unisson. On dit qu’une personne chante faux lorsque l’unisson n’est pas établi. 

Notez tout de même que vous êtes en droit de modifier la mélodie comme bon vous semble. Ce n’est pas “faux”, c’est simplement différent de l'original, une réinterprétation. Et c’est donc un autre sujet. Si malgré cela, elle vous parait “fausse”, la question à se poser est: en êtes vous certain·e? Car si c’est une question de beau ou pas, agréable à entendre ou pas, ce n’est pas la même chose. Il vous appartient de faire la part des choses et pour ça, la pratique et s’enregistrer suffisent.

Concernant le rythme, on dit qu’une personne ne chante pas en rythme lorsqu’elle est décalée par rapport au moment dans le temps où elle devrait être positionnée. De la même manière qu’avec la justesse, vous êtes en droit de modifier ce placement comme bon vous semble si vous savez que vous êtes en train de le faire.

Si ce n’est pas le cas: si vous arrivez à taper du pieds sur la musique et maintenir - même avec des ratés-  « le rythme », (ou plus simplement, que vous tapez du pieds par dessus une horloge bruyante et ses secondes) vous n’avez pas de problème rythmique à proprement parlé, mais plutôt une difficulté à comprendre l’architecture musicale du morceau de musique que vous souhaitez reproduire. Pas d’inquiétude: dans mon quotidien, elle touche une personne sur quatre. Cette difficulté se résout bien et rapidement, et est traité dans le second module Éléments.

Bien qu'importants, ne vous focalisez pas trop sur ces aspects que vous ne feriez que renforcer.

Utilisation saine de la voix, intonation musicale et rythme, sont les seuls éléments objectifs que vous devez "bien" réaliser. 

Le reste n’est qu’une histoire de goûts, de choix, d’interprétation. Ce thème est vu en détails dans le troisième module « Styles », mais vient naturellement à partir du moment où mécaniquement, votre voix et votre chant ont davantage de possibilités d’actions.

Oui, si vous avez des questions, des difficultés… un canal de communication est toujours ouvert entre nous.

Pour cela, d'abord après chaque leçon il y a un questionnaire pour recueillir vos impressions et/ou vos questions.

De plus, sur votre espace personnel, un système nous permettra de garder le contact et vous pourrez poser toutes vos questions.

Vous pourrez aussi m'envoyer des fichiers audio/vidéo.

Bien sûr!

Accédez au Mode Démo. Dans celui-ci vous pourrez faire la seconde leçon du module Fondations.

Vous avez accès à toutes les leçons pendant 6 mois à partir de votre date d'achat. Après, votre compte reste ouvert (si vous le souhaitez) ce qui vous permet de prendre un ou d'autres modules et compléter votre formation.

Vous pouvez regarder les vidéos sur ordinateur, tablette ou téléphone. Ce qui compte c'est la qualité du son. Si vous avez la possibilité d'utiliser une petite enceinte pour l'amplifier, c'est parfait.

Pour l'enregistrement (facultatif) des vidéos à m'envoyer, votre téléphone ou votre webcam suffiront largement.

La plupart des leçons assises: un chaise plat ou un tabouret sont à privilégier.

D'autres leçons se font allongées. Vous pouvez être à même le sol, tout simplement. 

Vous n'avez besoin de rien d'autre!

Pour bénéficier des financements publics ou mutualisés des OPCA comme l’Afdas ou du CPF, les organismes doivent posséder la certification Qualiopi qui a remplacé Datadock en 2021.

Cette certification est en cours d'obtention.

Les formations éligibles au CPF sont celles qui permettent d’obtenir une certification professionnelle reconnue, c'est-à-dire qui figurent dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et en amont de cela... la certification Qualiopi. .

Oui, avec le logiciel Zoom, vous pouvez prendre un cours en ligne pour voir ensemble n'importe quel aspect qui vous intéresse.

Ou si vous pouvez, en présentiel. Rdv ici.

Fondations vous permettra de comprendre et d'intégrer des concepts fondamentaux de l'approche.


Styles fait souvent référence à des leçons de Fondations et Éléments. Si vous ne les avez pas suivies, vous risquez d'être désorienté.e.

Les leçons sont toutes connectées les unes aux autres. Elles reviennent sur des aspects vus dans les précédentes. Elles ne peuvent de ce fait pas être achetées séparément.

Votre formateur: Olivier Régin

Musicien auteur/compositeur, chanteur et professeur de chant, Olivier a été formé au Conservatoire puis à l’American School Of Jazz & Modern Music, où il étudie le chant et le piano. 

Il en sort avec de bonnes bases harmoniques jazz et classiques et intègre plusieurs formations rock, métal et jazz, dont notamment celle de Lifescape, un quartet dans lequel il exprime toutes ses influences musicales.

Lauréat et récompensé lors de concours et tremplins, Lifescape sort son premier album chez Outnote Records sous la direction de Jean-Jacques Pussiau, créateur des célèbres labels OWL Records et Nightbird Music.

En parallèle, il s’oriente vers la pédagogie et le conseil d’artistes, grâce à une bonne expérience scénique et de studio qui lui permettent de comprendre les problématiques des chanteuses et chanteurs dans les musiques actuelles.

Olivier a étudié les principaux courants pédagogiques (CVT, SLS, TCM …), s’est formé auprès de Gylliane Kayes (Vocal Process), puis à l’approche Estill Voice Training (CFP/CMT-C) auprès d’Helga Westmark et Robert Sussuma.

Convaincu de la nécessité d’avoir une approche holistique, Olivier se forme à la méthode Feldenkrais, dont il est praticien certifié par Self-Wise Paris, avec Paul Newton en directeur pédagogique (Sabine Pfeffer, Julie Peck, Anne Candardjis).

Passionné par cette approche, il continue des post-formations pour praticiens Feldenkrais notamment auprès de Russell Delman, David Zemach-Bersin, François Combeau.

Olivier est membre de l’AFPC, l’Association Française des Professeurs de Chant.

Contact de la Formation Le Chant en Mouvements

Envoyer
un message